Un peu d'histoire      
  L'emblème: la tortue et les 3 losanges


D'argent à la tortue de sable, c'est l'emblème de Wettolsheim, attribué par l'Armorial général de France de 1696, alors que jusque là l'emblème sur les bornes était le (ou les 3 losanges) de la famille de Wettolsheim.


A la réflexion, au vu du "coeur de St Augustin" figurant sur les bornes des possessions de l'abbaye de Marbach à Wettolsheim, il est fort probable que par la magie d'un mauvais dessin ou d'une interprétation très libre ce coeur avec flammes et transpercé de deux flèches soit devenu la tortue ?!
         
Le château du HAGUENECK Le château du HOHLANDSBOURG

Le château du Hagueneck a été édifié vers la fin du XI ème siècle sur un éperon rocheux à 420 mètres d'altitude dans un vallon au-dessus du village. Il est propriété de la commune de Wettolsheim qui l'a acquis en 1912 pour 42 000 Mark-or .

Actuellement des opérations de sauvegarde sont en cours pour conserver ce château, le seul dans le secteur dont le donjon est accessible au promeneur.

Dominant Wettolsheim mais situé à Wintzenheim, offrant une vue panoramique sur 360°, le château du Hohlandsbourg était l'une des plus grandes forteresses médiévales d'Alsace, chef lieu de la seigneurie des Habsbourg.
Il fut construit à partir de 1279, acquis en 1563 et modernisé par Lazare de Schwendi, conseiller de l'empereur d'Autriche Maximilien II, puis démantelé lors de la guerre de Trente Ans.

Aujourd'hui propriété du Département du Haut-Rhin qui y a entrepris de remarquables travaux de restauration, il peut être visité.
L'Eglise Saint-Rémi

Construite à l'emplacement d'une ancienne chapelle dédiée à Saint-Jean-Baptiste, déjà mentionnée en 1319, elle-même reconstruite en 1713-1714, l'église paroissiale actuelle fut édifiée de 1780 à 1782, et restaurée en 1983 et en 2004.

On peut y admirer une statue de St-Rémi, une cuve baptismale Renaissance, un buffet d'orgue du 18ème et, derrière le maître-autel, un tableau représentant le baptême de Clovis et peint par Corty en 1825.

Le château de Martinsbourg

Le château de Martinsbourg, mentionné pour la première fois en 1145 a été détruit en 1960. Il était situé au sud du village dans un grand parc avec jardins et vergers, entouré de vignes et dominant la plaine d'Alsace. Propriété de la famille de Maltzen, il a accueilli de 1784 à 1787 les amours de la comtesse d'Albany et du comte Vittorio Alfieri, le grand poète et dramaturge italien d'Asti en Piémont qui y a écrit plusieurs de ses oeuvres.

Aujourd'hui il ne reste pour ainsi dire aucun vestige de cet édifice.

         
Le site archéologique de la Koenigsbreite
A partir de 1987, Ricoh Industrie France projette de s'établir à Wettolsheim sur la Koenigsbreite, un site connu de longue date pour des trouvailles archéologiques à l'occasion de travaux des champs ou de fouilles partielles par le curé Sig, l'abbé Glory, M. Charles Bonnet et Mme Madeleine Jehl. Les vestiges exhumés s'échelonnent sur plus de cinq millénaires : du néolithique ancien vers 5300 av. J.-C. à l'époque romaine.

Le squelette présenté ci-contre est typique des sépultures de l'époque néolithique : couché sur le côté gauche, jambes repliées, avant-bras remontés vers le visage (culture à céramique linéaire). A remarquer : les deux grandes lames de silex posées sur le corps et plus à gauche une lame d'herminette.